Le Centre Communal d'Action Sociale, un établissement public autonome présidé par le Maire.

Les communes, par le biais des CCAS sont un service public de proximité. Le souci d'articuler l'action municipale en général avec celle du CCAS amène le plus souvent les élus à s'impliquer dans le CCAS de manière importante dans le respect de la confidentialité.

Le CCAS est indépendant du conseil municipal, c'est un établissement public autonome administré par un Conseil d'Administration, présidé par le Maire et doté de la personnalité juridique et morale. Il est autonome et il a sa propre comptabilité.

Le conseil d'administration se réunit au moins une fois par trimestre sur convocation du Président. Ses membres sont soumis au secret professionnel.

Lorsqu'une personne ou une famille s'adresse au CCAS, c'est une personne ou une famille qui souffre parce qu'elle est en difficulté. Il est de ce fait important qu'elle trouve auprès de celui ou ceux qui la reçoivent une qualité d'écoute. Ce n'est pas un dossier que l'on traite, ce n'est pas un cas, mais c'est avant tout d'une personne dont il s'agit et c'est elle qui doit rester le centre des préoccupations.

Le CCAS a un rôle éminent àjouer dans le développement des solidarités. Il est indispensable qu'il connaisse précisément les habitants de la commune, leurs besoins, leurs difficultés, leurs attentes afin d'adapter des solutions. En fonction de l'âge, de la situation de famille, de la nature de la difficulté du demandeur, le CCAS sera concerné différemment.

Dans certains cas, il va seulement conseiller, orienter, voire constituer un dossier de demande. Ce peut être le cas des dossiers de demande de RMI (revenu minimum d'insertion) ou de CMU (couverture maladie universelle).

Pour d'autres, il instruit le dossier et le transmet avec avis motivé suivant un circuit précis. Deux secteurs constituent l'essentiel de l'intervention du CCAS : l'aide aux personnes handicapées et l'aide aux personnes âgées. L'instruction du dossier consiste à rassembler l'ensemble des éléments d'état civil, mais aussi tous les renseignements permettant d'apprécier la situation économique et sociale de la personne. L'avis donné est consultatif. Le dossier sera ensuite transmis au service de l'aide sociale du département.

Enfin, il peut mettre en œuvre ses propres dispositions en matière d'aide sociale. On parle alors d'aide sociale facultative. C'est ainsi que le CCAS, pour répondre à des besoins identifiés, accordent des secours d'urgence, des prêts, des bons d'alimentation, de chauffage, des aides aux vacances, des bourses sportives…